AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un deck de champion: analyse de la deckliste championne du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Martell de Poitiers
Frère de Bataille
avatar

Messages : 388

MessageSujet: Un deck de champion: analyse de la deckliste championne du monde   Ven 21 Nov - 8:27


We are the champions !

Warhammer 40k: Conquest est un jeu très jeune, presque balbutiant; et pourtant, sans doute un peu grâce à la licence, mais aussi beaucoup grâce à l'incroyable qualité du Core Set et les choix de mécanique très intéressant, sa popularité est déjà énorme. Pour ceux qui l'ignorent, les Championnats du Monde (ou Worlds, pour les intimes) des jeux FFG se sont tenus début novembre. Le tournoi de Conquest a vu s'affronter plus de 100 joueurs, une première pour un jeu si jeune et décidément promis à un bel avenir.
Warhammer 40k: Conquest est un jeu très jeune, presque balbutiant; et pourtant, il est déjà extrêmement riche. Analyser un deck construit avec 3 boîtes de base serait un non-sens dans bon nombre de LCG, mais pas ici.
Sans plus attendre, regardons ce que nous propose Jeremy Zwirn, Champion du Monde 2014 de Warhammer 40k: Conquest.


Space Marines

Warlord
Captain Cato Sicarus

Army (32)
4 Sicarus's Chosen
2 10th Company Scout
3 Tactical Squad Cardinis
3 Honored Librarian
3 Blood Angels Veterans
3 Daring Assault Squad
2 Veteran Brother Maxos
3 Eager Recruit
3 Vash'ya Trailblazer
3 Earth Cast Technician
3 Void Pirate

Support (2)
1 Cato's Stronghold
1 Fortress-Monastery

Attachment (8)
1 Tallassarian Tempest Blade
3 Iron Halo
1 Ion Rifle
3 Promotion

Event (8)
2 The Fury of Sicarius
3 Drop Pod Assault
3 Indomitable

Check the deck at The Traxis Chronicles Deckbuilder for Warhammer Conquest
(merci à Brother Fraxinus pour la mise en forme !)


L'équilibrage du deck

On note plusieurs éléments importants à la première lecture de la decklist. Tout d'abord, très peu d'unités chères: sur les 32 armées, seules 3 (les Escouades d'assaut) coûtent plus de 3, et pas bien plus... Dans le détail, on trouve:

- 11 unités coûtant 1
- 6 unités coûtant 2
- 12 unités coûtant 3
- 3 unités coûtant 4

Parmi celles-ci, 11 sont dédiées au commandement, même si les deux exemplaires de Maxos peuvent donner un coup de main. Mieux vaut ne pas se leurrer: ce deck n'est pas le champion des luttes de commandement. Mais est-ce grave ? Il compte un grand nombre de solides unités coûtant 3/4, toutes efficaces au combat. De plus, il peut appuyer une partie de son économie sur la capacité du boss Cato Sicarius. Un deck peu cher, un chef qui génère des ressources: vous l'avez compris, c'est surtout la pioche qu'il faudra viser en commandement. Car chaque carte piochée est une menace potentielle, d'autant plus dangereuse qu'elle peut être immédiate... C'est un deck Space Marine après tout.

Rentrons justement dans le détail des choses de la guerre. On voit que le deck a intégré de quoi répondre à toutes les menaces: 6 unités avec Effet de Zone (le maximum), mais aussi 3 archivistes pour les menaces plus sérieuses, 3 Blood Angels pour la longévité, 2 Maxos et 3 Recrues impatientes pour la surprise ou la pression. Le tout encadré par les quatre élus qu'on ne présente plus. Bien sûr on retrouve les classiques events de combat, indomptable et Furie de Sicarius, les deux armes (ou plus exactement le bouclier et l'épée) contre les plus grosses armées adverses, et les modules d'assaut pour compléter l'arsenal de la mise en jeu surprise. On voit bien que la construction est solide et pensée pour pouvoir faire face à toutes les situations, avec la possibilité de gérer les hordes, les gros thons et même de lancer la chasse au warlord, le tout avec des unités relativement peu chères.

Pour ce qui est des attachements et des lieux, on est dans le classique. La forteresse-monastère et les promotions viennent soutenir l'économie du deck, qui, répétons-le, n'est vraiment pas son point fort. Les halos de fer peuvent être joués comme servir de bouclier, et le fusil ionique sert visiblement de 50ème carte, probablement pour fiabiliser la réaction des Techniciens de la Caste de la Terre.


L'importance du metagame

Les amateurs de Space Marines n'auront pas pu manquer les grands absents de cette decklist. Ni Land Raider, ni Dreadnought ! Cela peut surprendre... A priori.

Il faut savoir, pour ceux qui l'ignorent, qu'aux Etats-Unis, un grand nombre de joueurs trouvent que l'archétype Eldar-Tau est le deck fort du moment. Eldar-Tau se fonde sur une très grande force en phase de commandement qui permet de pallier la relative faiblesse en combat par le nombre et la qualité, via une pioche supérieure et des ressources abondantes, et qui compte beaucoup sur la capacité exceptionnelle de son warlord Eldorath: incliner une armée sur la même planète que lui. Cet archétype est connu pour gérer facilement les decks s'appuyant sur quelques grosses cartes, d'abord par l'attrition en prenant presque toutes les ressources, puis en l'inclinant avec Eldorath; à l'inverse, il est particulièrement vulnérables aux decks de horde, qui jouent de nombreuses petites unités, car Eldar-Tau n'a tout simplement accès à aucune carte à effet de zone ou apparenté (Tempête Warp par exemple).

Aux Championnats du Monde, les Eldar furent nombreux, sans surprise. Et sans guère plus de surprise, les decks qui ont le mieux réussi à l'issue des rondes furent les decks Eldar Noirs, decks horde par excellence, puisque leur warlord Kith elle-même met en jeu des jetons en s'engageant sur une planète.

Le créateur de ce deck avait bien anticipé ce metagame: il savait qu'il devait pouvoir battre Eldar-Tau pour accéder au top 16, puis avoir l'avantage contre Dark Eldar pour remporter les éliminatoires jusqu'à la finale et, in fine, espérer emporter le titre. C'est pour cela qu'il a construit son deck comme présenté précédemment. Pour vaincre les Eldar, il a choisi de ne pas mettre l'accent inutilement sur le commandement, lors duquel il ne pouvait espérer l'emporter à long terme, mais d'avoir beaucoup de bonnes unités, meilleures en qualité que celles de son adversaire, mais suffisamment nombreuses pour que la capacité d'Eldorath n'ait pas une importance décisive; du reste, la mise en jeu en phase de combat est déjà une arme redoutable pour lutter contre les Eldar. Contre les Dark Eldar et leur nuée de jetons Khymeras, il a décidé de rentrer le maximum d'unités à effet de zone, et là encore de ne pas privilégier les grosses unités, très sensibles à la Terreur du Voïvode, carte emblématique de la faction s'il en est.

Voilà pourquoi on ne trouve ni Land Raider ni Dreadnought dans ce deck. Ce choix a eu un impact considérable sur la construction du deck, notamment en poussant dehors les Libre-Marchands qui n'avaient plus d'utilité vu le coût moyen d'un personnage dans ce deck. Il affaiblit sensiblement le deck contre d'autres factions, notamment contre le Chaos, mais le renforce contre l'Eldar et le Dark Eldar


We are the champion: comment jouer ce deck ?

Les decks Space Marines sont, à mon sens, parmi les plus simples à jouer. La principale raison à cela: il s'agit, avec l'Astra Militarum, de la faction ayant le plus de possibilités d'actions pendant la phase de combat. En gros, vous déployez quelques unités, vous gardez 5-6 cartes en main, et vous comme votre adversaire savez que vous avez probablement de quoi faire à peu près tout ce que vous voulez: mettre des personnages en jeu (Recrue impatiente, Module d'assaut, Maxos, voire Module d'assaut mettant Maxos en jeu !), absorber les coups (6 cartes à bouclier 2 et 3 indomptable) et en coller des gros (Furie de Sicarius). Il "suffit" donc, connaissant sa main, de juger du potentiel de frappe adverse et de déployer le sien en fonction, en sachant que ce dernier a de bonnes chances d'être plus puissant, ou au minimum plus polyvalent.

Ce deck ne fait pas exception: pour bien le jouer, il s'agit de sauver les meubles en commandement, et de prendre l'ascendant via la phase de combat. Là où il faut commencer à réfléchir, c'est que la phase de combat peut, et doit impérativement, aussi servir à affaiblir le commandement adverse. Cato Sicarius est le chasseur d'unités de commandement par excellence, et parfois le plus simple est de le laisser faire ce qu'il fait de mieux !

Au combat, maintenez la pression sur l'adversaire, gardez une main aussi fournie que possible, quitte à ne pas déployer des unités de commandement en milieu de partie: les Space Marines sont probablement ceux qui ont le bluff le plus crédible. Gardez le maximum d'options, et n'oubliez pas que tout est possible, grâce au jump: chasse au warlord, attaque surprise en planète 1, bref, tout ce que vous voulez. Et surtout, n'oubliez pas: phase de combat, c'est vous le patron. L'excès de confiance peut tuer mais peut aussi faire gagner !


Comment le battre ?

Voilà sans doute la partie la plus difficile à remplir. On parle quand même du deck champion du monde ! Pour autant, rien n'est perdu.
Bon, d'abord la solution qui n'en est pas une: jouez Chaos ! Le deck craint par dessus tout les Sanguinaires dépravés et les Tempêtes Warp, surtout avec Zarathur dans les parages. De manière générale, le deck a peu d'unités vraiment solides, tout le monde a 3 PV max, même si les vétérans Blood Angels sont un peu plus costauds, et Indomptable ne fonctionne pas contre les sorts de dégâts, donc faites-vous plaisir.
Pour ceux qui n'ont pas spécialement envie de changer de faction, ne désespérez pas. La meilleure solution reste de frapper Achille au talon: dans notre cas, prendre l'avantage en commandement. On l'a vu, le deck sera rarement en manque de ressources; en revanche, il est tout à fait possible de le mettre à court de cartes. C'est l'objectif principal, à moins d'avoir 3 planètes avec le même symbole dès le début. N'hésitez pas à laisser tomber un ou deux combats, surtout sur des planètes peu importantes, pour prendre le maximum de planètes fournissant de la pioche; si accessoirement vous parvenez à déclencher Barlus (la planète qui défausse), ne vous en privez pas. Un Space Marine sans main est à peu près aussi redoutable que Shadowsun en sang ou qu'un Psyker assermenté sans Avant-poste Catachan...

Ne rêvons pas: si le deck sort bien, ou pas trop mal, il vous sera bien difficile de bloquer totalement l'accès à la pioche, et vous devrez partir au combat avec un désavantage de fait. Dans ce cas, faites au mieux selon votre faction, mais gardez à l'esprit que tout le monde a des armes en phase de combat. Les Orks et les Tau (mais aussi Astra) pourront compter sur leurs unités à distance pour mettre la pression en amont, car le deck Space Marines n'a aucune gestion directe à ce moment, la Furie de Sicarius demandant d'attaquer. Les Eldar noirs devront, comme souvent, se reposer sur la Terreur du Voïvode, mais les laboratoires pourront bien aider contre les Effets de Zone ainsi que les archivistes. Astra a aussi un grand arsenal d'effets en phase de combat; il s'agira de les utiliser avec soin, et de faire preuve d'astuce pour prendre l'avantage. Les Eldar, enfin, seront en difficulté, mais pourront amoindrir le potentiel adverse via Annulation; dans leur cas, l'avantage en commandement sera un impératif vital pour l'emporter.


Dernière édition par Martell de Poitiers le Ven 21 Nov - 9:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brother Fraxinus
Frère de Bataille
avatar

Localisation : Région Parisienne
Messages : 230

MessageSujet: Re: Un deck de champion: analyse de la deckliste championne du monde   Ven 21 Nov - 8:45

Quelques questions de deck building :
Que pense tu du fais que le Ion Rifle et la Fortress-Monastery soit en *1 seulement ? Ne vaudrait-il pas mieux n'en prendre qu'un des deux en *2 ?

Pareil Veteran Brother Maxos *2 ça suffit ? Il m'avait sembler que son pouvoir était très fort, même sans l'utiliser, juste pour mettre la pression.

Ensuite quelques questions de jeu :
Sinon, selon toi qui joues beaucoup Space Marines, quelles sont les cibles prioritaires pour Iron Halo ? Le Ion Rifle se met en priorité sur Honored Librarian, je suppose ?
A la base je ne suis pas fan des Earth Cast Technician. L'idée de remettre les cartes à la fin du deck me gène, j'ai l'impression de jeter les cartes à la défausse ^^ Mais finalement est-ce qu'ils ne sont pas super important pour aller piocher la Tallassarian Tempest Blade ou dans le pire des cas faire "cycler" le deck pour améliorer la probabilité de pioche de la blade ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shuffle-cut-draw.appspot.com/
Martell de Poitiers
Frère de Bataille
avatar

Messages : 388

MessageSujet: Re: Un deck de champion: analyse de la deckliste championne du monde   Ven 21 Nov - 9:20

Pour ce qui est de la Forteresse-Monastère, je la joue aussi en x1 pour deux raisons. D'abord, elle n'est pas essentielle en elle-même, il ne s'agit en fait que d'une carte renforçant l'économie parmi d'autres, même si elle le fait de façon différente. Ensuite, elle a quand même deux restrictions: elle est unique (et il peut arriver d'en piocher deux), et limitée, et va donc se télescoper avec les Promotions.
Par contre je pense aussi que le Fusil Ionique en x1 est là pour décorer la galerie plus qu'autre chose. Je pense en fait que le concepteur du deck a dû faire des stats (un vrai calcul ou un playtest intensif, je ne saurais le dire) et qu'il a constaté que passer à 8 attachements plutôt que 7 fiabilisait nettement la capacité des techniciens de la caste de la terre. Comme ces techniciens sont excellents en Space Marines, car ils permettent notamment d'aller chercher la Lame-Tempête, il a préféré virer un Scout et rentrer un Fusil. C'est la seule explication logique que je vois à ce fusil x1 et aux scouts x2.
Pour ce qui est de Maxos, je trouve aussi qu'il mérite d'être joué en 3 exemplaires; pour autant, prendre le risque de jouer 3 uniques dans un deck qui, si l'adversaire sait par quel bout l'attaquer, peut vite manquer de pioche, c'est parfois piocher un, voire deux Maxos en en ayant déjà un en jeu, et de se retrouver sans options au tour suivant. Je pense à titre personnel que le jeu en vaut la chandelle, mais je peux comprendre qu'on soit d'un autre avis.

Le Halo de Fer aura généralement tendance à aller sur Cato, même si parfois le mettre sur Maxos peut s'avérer très efficace. Le vrai dilemme, c'est de choisir entre le Halo et la Lame-Tempête... Cela dépendra beaucoup de la faction adverse, mais aussi du déploiement, et notamment de la présence ou non d'un unique: comme ils sont souvent décisifs et ont 3 PV, partir les chasser à l'attaque de 3 armorbane est généralement efficace ! Quant au fusil ionique, sa place naturelle est effectivement sur un archviste, mais là encore, la faction adverse peut changer la donne: en cas de risque de gestion ciblée (Eldorath, Firestorm, Archon's Terror), mieux vaudra augmenter le nombre de dangers plutôt que d'avoir une 7-2 qui finira inclinée au QG, voire dans la défausse...
Les techniciens ont effectivement pour rôle d'aller chercher une relique, soit la Lame Tempête, soit le Halo de Fer, selon les cas. Mais ces attachements sont tellement excellents et synergiques avec Cato qu'ils valent le coup de prendre le risque de mettre des bonnes cartes sous le deck. Et puis récupérer une promotion, ce n'est jamais perdu ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juzam
Flood Angel
avatar

Localisation : Noisiel (Paris)
Messages : 1811

MessageSujet: Re: Un deck de champion: analyse de la deckliste championne du monde   Ven 21 Nov - 9:59

En même temps, ça ne me dérange pas de mettre des cartes sous le deck. Pour moi quand fait ce genre d'effet, je ne sais pas ce qu'il y a au dessus avant, je ne le sais toujours pas après, donc je n'en tiens pas compte en terme de j'aurais dû/ je n'aurais pas dû...

Concernant Maxos, je préfère en mettre 3, parce que de toute façon, sa durée de vie est ultra limité. Jamais je ne le laisserai à mon adversaire sur la table, donc je pense que mon adversaire ferai de même.

La forteresse monastère, je ne la joue même pas au final, en fait je n'en ai pas besoin (du moins c'est l'impression que j'ai).

En tout cas merci pour l'analyse.
Je me demandais comment il gérait le Chaos, la réponse était plus simple que je ne le pensais : il n'y avait pas de Chaos. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mago
Administrator
avatar

Localisation : Paris
Messages : 590

MessageSujet: Re: Un deck de champion: analyse de la deckliste championne du monde   Ven 21 Nov - 10:02

Et la reponse est surtout : contre un Chaos, il se vautre sans aucune autre forme de procés.
Mais son analyse du meta etait juste. Ça compte presque plus que le deck, au final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brother Fraxinus
Frère de Bataille
avatar

Localisation : Région Parisienne
Messages : 230

MessageSujet: Re: Un deck de champion: analyse de la deckliste championne du monde   Ven 21 Nov - 10:56

Encore deux questions un peu semblables:

Quelles sont les cartes "importantes" qui ne sont pas dans Deck et pourquoi ? Je pense notamment à Exterminatus qui est une carte qui "impressionne" mais qui finalement ne semble pas tant jouée que ça en tournoi. Est-ce que c'est une fausse bonne carte ?

Quelles sont les cartes à remplacer pour avoir un Deck "archétypal" moins orienté Meta (tu parles de land raider et dreadnought par exemple)?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shuffle-cut-draw.appspot.com/
Dimmu222
Sergent Scout
avatar

Messages : 115

MessageSujet: Re: Un deck de champion: analyse de la deckliste championne du monde   Ven 21 Nov - 10:57

Visiblement Jérémy Zwirn n'est pas vraiment de votre avis. Pour lui, son pire match-up étant Eldar (et pour ma part, je pense qu'en jouant d'une certaine manière, on peut vraiment embêter un joueur chaos et le match-up est loin d'être aussi désespéré que vous le dites. Certes le bloodletter est horrible mais il y a quand même moyen de faire des trucs contre celui-ci. Oui, dans le pire des cas, il rase une table mais ceci est vrai contre toutes les factions).

Je lui ai posé des questions sur ses choix, voici sa réponse :

"Thanks, Dimmu.

As for my deckbuilding choices, I feel Space Marines worst matchup is Eldar so I tried to mitigate that by adjusting my deck. Marksman and Ion Rifle aren't as good against Eldorath so I chose other cards to help against them. SM are very insular and want lots of their own units to synergize w/Drop Pods, Indomitable, Fury, Cato's Stronghold, Maxos, etc. I really like Blood Angels; they're great getting Dropped in and will win head-to-head versus some units (like Eldorath), which make them good first planet units during the early game. Daring Assault Squads really help against DE but can also be crucial against Eldar and the mirror. Those matchups can often be drawn out and come down to one major battle where AoE 2 just wins games. All throughout the finals I greatly feared Davis playing a Squad or two and only realized afterward that he wasn't playing any. I knew whoever got their AoE off first at a big battle would win the game.

I hope to see you (and many others) there next year!"

La question est de savoir pourquoi les fusils et les marksmen sont mauvais contre eldar. Je vous laisse y trouver une réponse Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dimmu222
Sergent Scout
avatar

Messages : 115

MessageSujet: Re: Un deck de champion: analyse de la deckliste championne du monde   Ven 21 Nov - 11:03

Brother Fraxinus a écrit:
Encore deux questions un peu semblables:

Quelles sont les cartes "importantes" qui ne sont pas dans Deck et pourquoi ? Je pense notamment à Exterminatus qui est une carte qui "impressionne" mais qui finalement ne semble pas tant jouée que ça en tournoi. Est-ce que c'est une fausse bonne carte ?

Quelles sont les cartes à remplacer pour avoir un Deck "archétypal" moins orienté Meta (tu parles de land raider et dreadnought par exemple)?

Exterminatus est une carte autour de laquelle les bons joueurs vont tourner (ils ne vont pas bêtement sur-commit sur une planète où ils risquent de se prendre un exterminatus). En tournoi, tu ne connais pas la liste de ton adversaire. Tu ne sais donc pas s'il en joue. Rien que le fait que cette carte existe suffit. Le choix d'en mettre 0 s'explique donc.

Pour les cartes importantes qui ne sont pas dans le deck, la réponse est vraiment relative. Le land raider est quand même vraiment pas mal. On pourrait virer les deux scouts pour en mettre deux (ou alors des dreads, choix perso).

Sinon, pour ma part, je ne joue même plus le lieu qui réduit le coût des marines car je me retrouve souvent avec des montagnes de pièces (le pouvoir du héros est complètement dégénéré, il faut bien le dire... Limite trop fort, je trouve. A mon sens, c'est avec Khymera Den, l'un des deux trucs un peu abusé du Core set). Je ne pense pas qu'il soit vraiment indispensable et en fin de game c'est souvent une carte morte (et comme Marto l'a expliqué, si l'adversaire t'a privé de pioche, il ne vaut mieux pas piocher des cartes mortes dans les deux cartes que tu pioches par tour). C'est aussi pour cette raison que jouer 3 Maxos ne me plait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yggdrasil
Apothicaire
avatar

Localisation : Lyon
Messages : 2018

MessageSujet: Re: Un deck de champion: analyse de la deckliste championne du monde   Ven 21 Nov - 11:08

En fait, vous n'avez rien compris !!
Nul besoin de toute cette explication de stratégie pour son deck qui lui permet de remporter les Worlds, l'explication tient en une simple phrase :

Dimmu222 a écrit:
...Jérémy Zwirn  .../...
Je lui ai posé des questions sur ses choix, voici sa réponse :

"I really like Blood Angels; they're great...."  

Tout simplement !! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martell de Poitiers
Frère de Bataille
avatar

Messages : 388

MessageSujet: Re: Un deck de champion: analyse de la deckliste championne du monde   Ven 21 Nov - 11:21

Je trouve au contraire que Jérémy Zwirn est tout à fait d'accord avec moi. Enfin, que je suis d'accord avec lui (rendons à César, tout ça).

Il dit que dans l'absolu, les SM se font manger par les Eldar, et qu'il a construit son deck de façon à réduire/supprimer ce mauvais match-up. Il explique ensuite dans le détail pourquoi l'ensemble de ses choix renforce considérablement ses chances contre Eldar, transformant un mauvais match-up en une partie équilibrée voire à son avantage (j'extrapole). On constate aussi qu'à aucun moment il ne mentionne le Chaos, et qu'il parle bien de méta Eldar, Dark Eldar et le miroir (dont j'ai peu parlé, je l'avoue. Il aurait ptet fallu).
C'est précisément les conclusions que je tire de l'analyse: il a cherché à méta Eldar et Dark Eldar pour passer d'abord les rondes, puis les tops. Et effectivement les Daring Assault Squad sont sympa en miroir.

Enfin, contre Chaos, il a des armes, et aucun match-up n'est jamais perdu d'avance. Il suffit que le joueur Chaos déploie mal son bloodletter pour qu'il devienne facile à chasser, et c'est quasiment partie gagnée. Mais s'il le joue bien, au bon moment, c'est le drame. Tu dis qu'un AoE 4 c'est pareil pour tout le monde, oui et non: le SM a justement un énorme check à ça qui s'appelle Dreadnought. D'abord parce que pour un AoE 4 il faut Zarathur, et que si Zarathur est sur la planète il se prend 8 derrière direct; ensuite parce que quelle que soit sa main, rien ne peut sauver un bloodletter d'une attaque de dread (une fois que l'attaquant est déclarée, hein).

@ Brother Fraxinus: pour la réponse à tes questions, je rejoins parfaitement Dimu222.

Je trouve que la Forteresse-Monastère n'est pas si nulle que ça, et je finis rarement avec des montagnes de ressources contre les bons joueurs (soit de plus en plus de monde) qui trouvent des moyens de limiter Picsou-Cato. Mine de rien, quand on veut abuser de Maxos, avoir du fric c'est important. Et la Forteresse offre un coup de tempo en déploiement, un peu comme une 4ème promo. En moins fort, évidemment, mais si on pouvait jouer 4 promos je le ferais Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juzam
Flood Angel
avatar

Localisation : Noisiel (Paris)
Messages : 1811

MessageSujet: Re: Un deck de champion: analyse de la deckliste championne du monde   Ven 21 Nov - 12:00

Bah on est bien partie alors...
A nous le CdF...

Sinon perso je joue 2 land raider pour faire para-tonnerre et 1 exterminatus au cas où...
Par contre je ne joue pas les assault, faudrait que je les tente quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kraven33
Sergent Scout
avatar

Messages : 155

MessageSujet: Re: Un deck de champion: analyse de la deckliste championne du monde   Ven 21 Nov - 17:48

Salut, je suis nouveau ici et sur ce jeu mais pas sur les jeux de cartes de ce type.

Et en effet le meta est important: le meta parisien ne sera pas le même qu'a lyon ou bordeaux. (par ex plus d EN à Paris, plus de TAU et SM à Bordeaux, aucun astra à Lyon etc... pour résumer)

Et ca se verra avec les pack que certaines cartes (reset ou autre effet du genre) seront plus jouées à un endroit ou à un autre pour contrer le méta dans lequel tu évolues.

Mais après, extrapoler pour le méta national c'est encore autre chose.

Par expérience: on tente de voir les points forts adverses et nos parades à ca, nos points faibles et comment les éviter. Tout comme dans un jeux ou les ressources sont importantes et non fixe car se joue en partie sur une phase de qui à la plus grosse (commandement) cela est forcément LE premier point de construction. La gestion de ressources/coût des cartes. Ensuite la pioche et dans tous les jeux de cartes de ce type: piocher c'est ultra fort. Viens ensuite l'équilibrage des stats/coût/capa des unités/cartes et/ou leur rôle qu'on leur assignent.

C'est un beau deck mais dans un autre méta il passe pas.
En effet connaitre l'ambiance/esprit du jeu jouer par les autres est important et connaitre son deck et ses combos par coeur (comme ceux des autres factions) et ca c'est des parties xxxxx jouées qui apportent cette expérience.

Il a regardé son méta:
0 chaos = un Pb de moins
1 chaos = on tente ou pas de contrer?
ect...

Et là ou je ne suis pas vraiment d'accord, c'est que l'on a que le CS et oui on peut déjà faire des variantes mais en Tournois avec aussi peu de choix en ce moment, revenir au fondamentaux d'une construction solide et stable de deck reste la valeur sur. Et quand tu regardes les cartes c'est assez vite évident de celles qui ne seront quasiment jamais jouées.

Mais oui bravo à lui et à sa vision de son méta et de ses connaissances des autres factions (force/faiblesse du moment)

les combos de la mort, il y en a et sont connues pour le moment, il faudra attendre les pack pour voir de nouvelles surprises.

dread/LR; j'aime les 2, l'un tue tout avec ces 8 l'autre protège et cleam du commandement.

Pour moi 3x l'unique c'est quand il est une pièce centrale du jeux (chez astra par ex, pour le contrôle) Ce n'est pas forcément une carte morte si tu peux la drop en jeu comme avec le portail, le pod. Si tu l'as en 2 dans ta main, tu le fais drop sur un assaut, il meurt à la fin mais a servis et tu le repose en déploiement.

Les reset sont fort dans tout les jeux mais placé au bon moment et avec le temps, ca peut se voir/évité mais reste compliqué et peut s'annuller avec les eldars ici donc comme c'est son cauchemard les eldars présent dans son méta, je pense qu'il n'a pas voulu aussi prendre le risque de payer son exterminatus dans le vide.

Après ce n'est que ma vision nouvelle de ce jeu
a+

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mugiwawa
Initié
avatar

Localisation : Paris
Messages : 57

MessageSujet: Re: Un deck de champion: analyse de la deckliste championne du monde   Ven 21 Nov - 19:27

kraven33 a écrit:
Et quand tu regardes les cartes c'est assez vite évident de celles qui ne seront quasiment jamais jouées.

Je suis assez curieux de savoir quelles cartes tu mets dans cette catégorie pour le CS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yun-Kun
Initié
avatar

Localisation : Lyon
Messages : 32

MessageSujet: Re: Un deck de champion: analyse de la deckliste championne du monde   Ven 21 Nov - 20:55

@Martell de Poitiers: Merci pour ton travail d'analyse. C'est dense et clair à la fois. On sent que t'a aimé réfléchir sur le world deck Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
happyhours
Frère de Bataille
avatar

Localisation : Lille (59000)
Messages : 201

MessageSujet: Re: Un deck de champion: analyse de la deckliste championne du monde   Sam 3 Jan - 19:05

Juzam a écrit:
Bah on est bien partie alors...
A nous le CdF...

Sinon perso je joue 2 land raider pour faire para-tonnerre et 1 exterminatus au cas où...
Par contre je ne joue pas les assault, faudrait que je les tente quand même.

Parce que tu joues autre chose que le Chaos ici ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un deck de champion: analyse de la deckliste championne du monde   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un deck de champion: analyse de la deckliste championne du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Deck] Elfe Noir - Contrôle - Grand Tournoi de l'Automne - 18/11/2012
» pret de carte pour le GP lille
» Entrée dans la communauté Nicoise
» Duel of Champions
» [Deck - Joute] Champion du monde 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Warhammer 40k Conquest JCE :: Adeptus Arbites :: Stratégie, Idées et Discussions-